A l’ère numérique : Quatre chaînes de télévision contraintes de basculer vers la TNT

Congo Web TV, Canal numérique télévision (CNTV), Horizon 33 et Congo Education Broadcasting System (CBS) ont deux semaines pour basculer vers la Télévision numérique terrestre (TNT)  Tel est l’ultimatum de l’Autorité de régulation de la poste et télécommunications (ARPTC) fait à ces quatre chaines de télévision congolaises émettant à Kinshasa.

Dans une correspondance adressée à ces télévisions congolaises, l’ARPTC a fait savoir que ces chaînes de télévision étaient en train d’utiliser des canaux de fréquence analogique appartenant au Congo-Brazzaville. Pendant ce temps, la grogne s’amplifie  parmi les agents de la télévision Mirador dont le signal  avait été coupé depuis longtemps.

L’ARPTC demande à ces médias de s’adresser au ministère de la Communication et Médias, en vue d’obtenir le statut de diffuseur des programmes.

La télévision numérique terrestre (TNT) est le mode de diffusion audiovisuelle terrestre  en numérique. Elle a plusieurs avantages. Elle permet notamment de réduire l’occupation du spectre électromagnétique, d’obtenir une meilleure qualité d’images, ainsi que de réduire les coûts d’exploitation. La RDC a basculé en TNT depuis le 17 juin 2015, mais cette migration ou mutation n’est que très partielle  d’autant plus que la majorité des chaînes de télévision continuent de diffuser, deux ans plus tard, en analogique.

La RDC a en effet  basculé mercredi 17 juin 2015  de la télévision analogique à la télévision numérique terrestre (TNT). Cette mutation concerne dans le premier temps les bandes de fréquences UHF. Mais pour les bandes de fréquences VHF, elle se fera le 17 juin 2020. Les télévisions analogiques continueront concomitamment à émettre.

A l’occasion, Lambert Mende, ministre de la Communication et des Médias, avait déclaré que le basculement de ce jour vers le numérique concernait d’abord la ville de Kinshasa et se poursuivra progressivement sur toute l’étendue du pays.

Sur place à Kinshasa, à en croire Radio Okapi, cette mutation a démarré avec huit chaines de télévision. Il s’agit de Kin 24, Digital Congo, Télé 50, Antenne A, B-One ; Tropicana TV (devenue invisible depuis plusieurs années), la RTNC et RTNC 2.

Si pour Lambert Mende, le défi que devait relever le gouvernement congolais pour la réussite de cette mutation, consistait à étendre, à déployer et à installer des infrastructures et équipements numériques dans tous les centres stratégiques du réseau des réémetteurs terrestres du pays, aucune réalisation de tout cela n’a été enregistrée. Cependant, au-delà de tout cela, les chaînes de télévision en numérique doivent relever un gros défi, celui de doter de programmes attractifs pour se faire vendre aux bouquets censés à assurer leur diffusion.

Il avait par ailleurs rappelé les étapes de la numérisation de la télévision, à savoir : la numérisation des outils de production, celle du système de diffusion, celle des réseaux de transmission des signaux ainsi que la numérisation des terminaux de réception, « c’est-à-dire de la bonne télévision qui est dans votre salon. ».

Kléber Kungu

Related posts