Après la maitrise du virus Ebola au Bas-Uele, Vive la grippe aviaire en Ituri

La grippe aviaire vient d’être déclarée officiellement vendredi 2 juin courant  dans la province de l’Ituri par le ministre de la Pèche et Elevage, Daniel PalukuKisaka, simultanément avec la déclaration par son collègue de la Santé publique, Oly Ilunga Kalenga de la maîtrise de l’épidémie du virus Ebola dans la province du Bas-Uele.

La grippe,Cette maladie touche les localités de Joo, KafeTchomia dans le territoire de Djugu (Ituri), où elle a déjà tué plus de cinq mille poules et canards.

Le ministre de la Pèche et Elevage, Daniel PalukuKisaka, a déclaré officiellement vendredi 2 juin l’épidémie de la grippe aviaire en République démocratique du Congo (RDC).  Cette maladie touche les localités de Joo, KafeTchomia dans le territoire de Djugu, province de l’Ituri, où elle a déjà tué plus de cinq mille poules et canards.

La grippe aviaire, qui touche essentiellement la volaille, est transmissible à l’homme, a indiqué Daniel PalukuKisaka. Il a par ailleurs demandé à la population de cette partie du pays de ne pas manipuler les oiseaux en mains nues ni de consommer des cadavres d’oiseaux domestiques ou sauvages.

« La grippe aviaire est une maladie à impact socio-économique et sanitaire négatif considérable. Pour le moment, la maladie sévit dans les localités de Joo, KafeTchomia […] Pour éviter l’expansion de la grippe aviaire vers d’autres territoires de l’Ituri, il est strictement interdit à la population de manipuler les oiseaux à mains nues, de ramasser et de consommer les cadavres d’oiseaux domestiques ou sauvages », a prévenu Daniel Paluku, cité par Radio Okapi.

La source ajoute que les services techniques du ministère de la Pêche et Elevage  sont à pied-d ‘œuvre en effectuant le contrôle de la volaille dans la zone affectée.

Le gouverneur de l’Ituri, Abdalah Pene Mbaka, avait déjà déclaré cette  épidémie jeudi 18 mai à Bunia, précisant que la maladie avait déjà tué plus de cinq mille poules et canards  dans les localités de Joo et de Kafé au bord du lac Albert.

Les experts notaient sa progression vers les localités de Kasenyi, Nyamavi, Kapuru, Mandje, Mokambo et Mahagi – port, le long du lac Albert.

Le Dr André Lobo, chef de service de production et santé animale en Ituri, avait noté des cas de décès des poules et canards à ce stade dans trois territoires de l’Ituri: Djugu, Irumu et Mahagi.

Pour éviter la propagation de cette maladie, le gouverneur de province avait décidé de suspendre la commercialisation de la volaille: Ainsi la circulation de la volaille de toute espèce se trouvant dans ces localités était strictement interdite, les marchés s’y trouvant étaient fermés au commerce de la volaille et la volaille se trouvant dans un rayon de 3 kilomètres autour de ces localités était systématiquement abattue et détruite dans le cadre de nettoyage sanitaire.

 

Le virus Ebola maîtrisé

Vingt-un jours après que l’épidémie d’Ebola a été déclarée dans la zone de santé de Likati (Bas-Uele), le ministre de la Santé publique, le Dr Oly Ilunga Kalenga, de son côté, a annoncé, vendredi 2 juin, qu' »aucun nouveau cas » n’avait été enregistré. Ce qui voulait signifier que l’épidémie venait d’être maîtrisée.

Selon lui, la RDC passe maintenant dans une phase qui est celle de la surveillance renforcée, étant donné que le cap fatidique de 21 jours est passé. »A ce stade, nous pouvons dire que la propagation de l’épidémie a été maitrisée grâce à la qualité des experts nationaux et internationaux dépêchés dans la zone de santé. Aucun professionnel de santé n’a développé la maladie, ni un contact des patients décédés « , a-t-il rassuré.

Depuis le 22 avril 2017, neuf cas de fièvre hémorragique dont deux décès ont été notifiés à Likati.

Il était prévu d’organiser une campagne de vaccination anti-Ebola, mais cela n’a pu avoir lieu car les stocks des vaccins anti-Ebola attendu en RDC n’étaient pas arrivés à temps, a-t-on appris.

Kléber Kungu

Related posts