Après le Kwilu, Joseph Kabila séjourne à Tshikapa depuis lundi

Le chef de l’Etat, Joseph Kabila, est arrivé lundi 12 juin en début de soirée dans la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasai. Il arrive dans cette partie du Grand Kasaï, une semaine après sa visite à Kananga (Kasaï-Central) et Mbuji-Mayi (Kasai-Oriental) pour y consolider la paix. Sans doute va-t-il visiter les trois autres provinces (Kasai, Lomami et Sankuru) issues du démembrement de deux anciens Kasai-Occidental et Kasai-Oriental.

Le chef de l’Etat s’y est rendu, selon le protocole de la présidence, pour réconforter la population de cette partie du pays en proie à  l’activisme, depuis plusieurs mois, des adeptes Kamwina Nsapu.

Joseph Kabila arrive au Kasaï qui a connu, en mars,deux événements très tragiques, à savoir : la décapitation des  39 policiers tombés dans une embuscade tendue par des miliciens présumés Kamwina Nsapu et également l’assassinat des deux experts de l’Onu.

A partir du 30 mai, Joseph Kabila a séjourné dans les provinces du Kasai-Central et du Kasai-Oriental pour les mêmes raisons.

Avant Tshikapa, le chef  de l’État a effectué une visite d’itinérance, d’évaluation et d’inspection de certains travaux amorcés dans la province du Kwilu.

Dans la province du Kasaï, Joseph Kabila est attendu sur les questions de conflits entre différentes communautés de la région. Les Pende  et les Tshokwé, réputés proches du pouvoir, mènent la vie dure  aux autres ressortissants du Kasaï-Central et du Kasaï-Oriental.

 

5 personnes décapitées au Kasaï-Central

Alors que le chef de l’Etat Joseph Kabila séjourne dans la région, on apprend que cinq personnes ont été décapitées entre samedi  10 et lundi 12 juin  au village Kalala Diboko à 17 km de la mission catholique Masuika et 275 km de Kananga en territoire de Luiza.

Selon Actualité.CD qui cite un communiqué  » Réseau Fors-Pax « ,Réseau Forum Intercommunautaire pour le social et la paix, les 5 victimes  dont une femme sont arrivées dans le groupement de Ana Ulamba dans le but de sensibiliser les jeunes de la contrée à  quitter les rangs de la milice.

Au cours de leur mission, elles ont été encerclées par des miliciens venus de la mission catholique de Yangala. Les deux sensibilisateurs Florimond Muana Manga, technicien de l’ONG Nkata et Raymond Nkindji ont été tués à coup de fusil de chasse. Trois de leurs compagnons ont été kidnappés et conduits au foyer initiatique  » Tshiota « de Yangala pour y être décapaités.

Le Réseau Fors-Pax fait en outre état des conditions inhumaines dans lesquelles vivent les populations des secteurs de Loatshi, Lueta, Lusanza, Kalunga, Kabelekese, Mbushimaie et Mbambaie. Toutes les populations de ces secteurs vivent en brousse depuis bientôt deux mois. Le Réseau Fors-Pax demande aux autorités de renforcer le nombre des militaires dans cette partie du pays et à la Monusco d’augmenter le nombre des casques bleus et d’intensifier les patrouilles sur les différents tronçons en vue de freiner l’expansion des actes de violence et de décourager le recrutement de nouveaux miliciens.

K.K.

Related posts