Assassinats, kidnappings… au Nord-Kivu : Les populations en sit-in devant les mairies ce vendredi

Les populations de Goma, Butembo et Beni dans la province du Nord-Kivu en ont assez de la recrudescence de l’insécurité qui a élu domicile dans les trois villes et caractérisée particulièrement par de nombreux cas d’assassinats, de kidnappings d’adultes et d’enfants, et autres exactions. Aussi, à l’appel de la notabilité de cette province troublée, ces populations projettent-elles de manifester devant les bureaux de leurs mairies respectives ce vendredi 11 août courant.

La notabilité du Nord-Kivu, organisatrice de cette manifestation, entend, par cette action, inviter les populations des villes de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, de Butembo et de Beni, à se joindre à elle pour dénoncer la recrudescence de l’insécurité caractérisée par de nombreux cas d’assassinats, des kidnappings.

Les organisateurs du sit-in ont également l’intention d’interpeller les différentes autorités de ces villes plongées dans une grande insécurité sur leurs responsabilités dans la sécurisation des populations et de leurs biens.

Ils menacent, par conséquent, d’exiger la démission de ces autorités au cas où celles-ci n’arriveraient pas à répondre aux attentes de la notabilité. Cette action vise entre autres les maires, les commandements de la Police nationale congolaise (PNC)/ville, les commandements de la police militaire (PM)/ville et les services spéciaux, selon Politico.CD.

Dans le message que la notabilité à lancée aux populations de ces trois villes, elle les invite à braver l’insécurité en sortant de leur torpeur. Ne pas agir ainsi équivaudrait à cautionner cette triste situation.

 » Qui se fait agneau, le loup le mange. Soit nous cautionnons cette situation, nous acceptons d’être tués comme des insectes et nous nous taisons, soit nous refusons cette situation, nous agissons pour la dénoncer. A chacun son choix. « , telle est la substance du message adressé aux populations de trois villes.

François Salu.

Related posts