A ne pas lire 5156

L’étudiant Ngombabu du 2ème graduat/Droit à l’Unikin explique au professeur de civisme et Développement pourquoi il a raté l’examen de ce cours. Dans la voiture du campus vers le centre ville, le professeur décide de l’examiner oralement : – Chante notre hymne national (Debout Congolais), ordonne le professeur. – L’étudiant chante (Debout Congolais…) – Le professeur, arrête sa voiture et demande à l’étudiant de descendre. – Depuis quand chante-t-on l’hymne national assis ? Tu as zéro, décide le professeur.

Read More

A ne pas lire 5153

Kabwankala, grand chef coutumier des Bantandu est en danger de mort après avoir avalé un gros  os qui s’est placé en travers de la gorge. Tous les chirurgiens ont en vain essayé. Mangobo leur propose l’opération sans cicatrice. – Grand chef, tu étais Maître en droit, je te nomme hectomètre en droit à partir de ce moment. Kabwankala a tellement ri à gorge déployée que l’os est sorti de lui-même.

Read More

A ne pas lire 5152

Hakuna Namna de Sakania arrive à Malembankulu pour être engagé comme chauffeur dans une société de transport : – Où as-tu travaillé avant et pendant combien de temps ? demande le chef du personnel. – Chez Auto Service Zaïre, pendant une semaine, répond Hakuna Namna. – Et pourquoi es-tu parti de cette entreprise ? demande encore le chef du personnel. – On a prétexté que mon essai n’était pas concluant.

Read More

A ne pas lire 5146

M. Kalavuanda de Bukama s’en prend violemment à sa femme qui venait de l’inviter à table : – Tu voulais m’empoisonner ? – Comment voulais-je t’empoisonner ? – Pourquoi m’avoir servi des papillons ? – Où sont-ils, ces papillons ? – Les voici (il montre l’assiette où étaient des chenilles). C’est comme si tu ne savais pas que les chenilles sont des papillons !

Read More

A ne pas lire 5144

Lolo de Kisenso est enceinte de trois mois. Elle appelle son amant Guelord pour lui apprendre ce qu’elle appelle  » bonne  » nouvelle : – Allo Guelord ! lance Lolo. – Le téléphone de votre correspondant est soit fermé, soit hors du périmètre, répond Guelord – Guelord, je t’appelle pour te dire que je suis enceinte de trois mois et que papa  a décidé que toi et moi nous allions aux USA pour que j’accouche là-bas, rassure Lolo. – Ah ! on part quand ? demande Guelord.

Read More

A ne pas lire 5142

Kisimbi, le célèbre chasseur de rats de Mbanza-Lemba est amené, mourant dans un centre médical. L’un de ses fils explique: – Papa creusait le trou d’un rat et quand il a estimé qu’il était tout proche, il a introduit sa main pour faire sortir le rat, mais c’était une vipère qu’il a fait sortir avec son doigt dans sa gueule.

Read More

A ne pas lire 5141

Tshantaku,  président des commerçants de Bakwanga arrive à Mwene-Ditu avec 10 minutes de retard sur le train qui devait l’amener à Lubumbashi. Il se décide de louer un hélicoptère qui doit le déposer à Kamina. -Mais, pourquoi ne pas te faire déposer  à Lubumbashi ? lui demande son ami Kashimoto. -Avec ce que tu proposes, je risque de dépenser plus, réplique Tshiantaku.

Read More

A ne pas lire 5140

Kayambala du camp Luka, octogénaire, fait des remarques à un groupe de jeunes impénitents en ces termes : – Apprenez à  me parler avec douceur, sans élever la voix ni me contrarier en aucune manière. Aux hommes de  mon âge, le bruit et la contradiction provoquent en moi des troubles cardio-vasculaires et je deviens facilement désagréable.  

Read More

A ne pas lire 5137

Tshiantaku, président des commerçants de Bakwanga arrive à Mwene-Ditu avec une heure de retard sur le train qui devait l’amener à Lubumbashi. Il décide de  louer un vélo pour rattraper le tain à Kamina. – Pourquoi le vélo ? Il faut un hélicoptère, lui  propose l’un de ses amis. – C’est trop cher, je broie du noir ces jours, répond Tshiantaku. – Ainsi, quand tu arriveras à Kamina, le train sera déjà à Lubumbashi.  

Read More

A ne pas lire 5135

Maître Kajingu Mpumpu de Ngandadjika demande à l’élève Papitcho : – Si tu trouves en route 2 sacs, le premier de l’intelligence et le second d’argent, lequel choisir ? – Moi je prendrai le sac d’argent, répond Papitcho. – Si c’était moi, je prendrais celui de l’intelligence. – Tout à fait normal car chacun prend ce qu’il n’a pas.

Read More