Comme les Gabonais, soyons audacieux

La Confédération africaine de football (Caf) vient d’attribuer au Gabon l’organisation d’une autre compétition : la Coupe d’Afrique des nations de football de U17 ans. Mieux, le Gabon vient d’accepter d’organiser la Coupe d’Afrique des nations football de U17  Ce, à quelques jours de la fin de la grande Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) qu’il vient d’organiser avec satisfaction et brio..

L’histoire du football africain renseigne sans aucun doute que le Gabon est l’un des pays du continent qui n’a jamais glané… de trophée continental de la Coupe d’Afrique des nations de football. Et pourtant, il vient de prendre le courage d’organiser la 31ème édition de cette grande compétition du football africain du 14 janvier au 5 février 2017, battant à plate couture d’autres pays qui ont déjà glané deux étoiles ou plus de cette prestigieuse compétition.

C’est le cas de la grande République démocratique du Congo qui, en plus de ses deux trophées continentaux obtenus en 1968 et 1974, répète sans cesse sur tous les toits qu’elle est la première nation du continent à avoir participé à la prestigieuse coupe du monde de football, qu’elle est le pays du joueur qui détient le record jamais battu des buts (neuf) marqués au cours d’une même phase de finale de la CAN !

Mais ce que la RDC dit à voix basse, toute honte bue, qu’en dépit de cet honneur, elle est incapable d’organiser une phase de finale de Coupe d’Afrique des nations de football du haut de ses presque … 56 ans d’âge !

Sortons de ces autosuffisances béates qui servent simplement à cacher notre capacité à ne rien faire que de brandir nos deux trophées dont le dernier date d’ailleurs de…43 ans, même si renforcés par deux autres tout récents du Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) en 2009 et 2016.

En tout cas, nous notons avec satisfaction que le Gabon, sans passé élogieux de référence des trophées de football continentaux, est sur le point de battre le record des CAN organisées en l’espace de quelques années (en 2013 avec la Guinée équatoriale, en 2017 et bientôt celle de U17 en 2018).

Par contre, nous remarquons aussi que la RDC, qui a le même âge que le Gabon, se fait damer le pion par le pays d’Ali Bongo Ondimba sur le plan de l’organisation de la CAN de football. Sans doute que le pays de Kasa-Vubu attend de décrocher le prestigieux titre de champion du monde de football pour organiser … la première phase finale de la CAN.

Soyons pragmatiques et ayons le courage de nous jeter à l’eau. Le Gabon plus audacieux que nous n’y a pas laissé toutes ses plumes. Au contraire. Au plus fort de sa crise postélectorale, sur fond des menaces de boycott de la compétition par l’opposition, le Gabon a eu le courage de braver tout cela. Aujourd’hui, il en est sorti fort ragaillardi : financièrement et sur le plan du crédit de son image de marque.

A nous de relever ce défi en étant audacieux comme les Gabonais ! En effet, arriver à organiser une CAN n’équivaut-il pas à valoriser tous les trophées et autres réalisations dont nous prévalons ?

Kléber Kungu

Related posts