Communiqué de presse Science Chrétienne : Lors de l’Assemblée annuelle, les scientistes chrétiens perçoivent un  » esprit nouveau  » qui émerge au sein de la société

Ecrit par Kevin Ness, Manager Committees on Publication Worldwide

210, Massachusetts Ave, Boston, Massachusetts 02115, U.S.A.

Contact pour la RDCongo: MAKENGO ma PULULU, Comité de Publication de la Science

Chrétienne pour la RDCongo

Adresse e-mail du Comité : drc@comub.org

 

Boston, Massachusetts, U.S.A. – En cette période de divisions politiques et de luttes religieuses, les scientistes chrétiens ont évoqué, durant leur assemblée annuelle, l’émergence d’un  » nouvel esprit  » qui éveille ce qu’il y a de meilleur en chacun, quelle que soit sa religion ou sa nationalité.

Lors d’une interview, le président du Conseil des directeurs, Allison Phinney, en a mentionné le signe le plus simple, aperçu dans une église méthodiste du quartier South End, à Boston :  » Dieu est Amour.  »  » Vous êtes est aimés.  »  » Justice.  »  M. Phinney a commenté :  » Le matérialisme ne répond pas à nos attentes. C’est l’Esprit, Dieu, qui nous conduit au renouvellement de la vie, à la transformation de notre conscience, révélant le pouvoir de l’église.  »

 » Le renouvellement de la vie  » (une expression biblique) a été au centre de cette assemblée annuelle. Le thème :  » Ressentons la divine énergie de l’Esprit, qui nous mène au renouvellement de la vie…  »  est extrait du livre d’étude de la Science Chrétienne, Science et Santé avec la Clef des Ecritures, de Mary Baker Eddy, la fondatrice de cette église. L’assemblée a passé en revue les défis aussi bien que les promesses que rencontrent actuellement plusieurs religions chrétiennes.

Le Conseil a souligné que ces défis ont incité de nombreuses personnes de foi à redécouvrir leurs valeurs fondamentales. C’est dans ces valeurs fondamentales que réside la puissance qui renouvelle la vie des individus et qui revitalise à la fois les églises et la société tout entière.

Il y a un éveil, a mentionné M. Phinney, au fait que  » nous devons travailler ensemble et que cela requiert un christianisme pratique, que les scientistes chrétiens nomment « guérison », et qui était si évident dans la vie et l’amour de Jésus-Christ.  »  Cela met en évidence  » un nouvel esprit de joie et de guérison à l’œuvre au sein de notre mouvement, au moment où les populations, tout autour du monde, sont à la recherche de solutions plus profondes aux besoins de l’humanité.  »

Le lancement récent d’une édition numérique quotidienne du Christian Science Monitor, qui fête ses 109 ans, est la marque de cet intérêt plus profond pour les valeurs fondamentales. Selon les responsables de l’église, ce lancement représente un modeste nouveau départ, moins centré sur le nombre de clics et davantage sur l’idéal de guérison et d’impartialité journalistique qui est à la base du Monitor.  » Nous voyons naître des exigences toujours plus fortes pour que chaque individu dans la société soit traité de façon équitable, a souligné M. Phinney, et nous savons que c’est l’Esprit, Dieu (l’influence et l’énergie divines) qui touche le cœur de l’humanité.  »

La nouvelle présidente de l’église, Irmela Wigger, de Hambourg, en Allemagne, a été présentée lors de l’assemblée;  elle est praticienne et professeur de Science Chrétienne et très active dans le ministère de la guérison spirituelle. Suite à un événement violent et tragique qui s’est déroulé dans sa famille, il y a plusieurs années, elle a trouvé le réconfort au sein de la famille de l’église.  » L’église a pour objet de servir Dieu, a-t-elle indiqué, et en servant Dieu, nous recevons des flots d’Amour – d’amour divin – tels qu’on ne peut l’imaginer.  »

Selon la secrétaire de l’église, Suzanne Riedel, des  nouveaux membres ont rejoint l’église, en provenance de 34 pays, notamment l’Australie, le Chili, la République démocratique du Congo, l’Indonésie, la Mauritanie, le Mexique, le Portugal, le Togo, l’Uruguay, le Zimbabwe ainsi que le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis. Durant l’assemblée, les rapports présentés ont mentionné des guérisons aussi bien que les progrès de l’église.

Fondée  il y a 138 ans, l’Eglise du Christ, Scientiste, est une dénomination chrétienne basée sur la Bible. L’utilisation du terme  » Science  » se réfère à ce que Mary Baker Eddy concevait comme les lois de Dieu, ainsi qu’elles avaient été comprises et démontrées par Jésus. Les membres viennent de tous horizons et ont connu tous types de parcours, notamment en sciences physiques. Rich Evans, membre du Conseil des directeurs, a précisé que  » nous ne mettons pas sur un pied d’égalité un engagement spirituel sérieux et l’ignorance ou la croyance irraisonnée.  » Les conclusions de la fondatrice de la Science Chrétienne  » étaient assez peu traditionnelles, d’une certaine façon, mais elle a profondément réfléchi aux relations entre un christianisme pratique et les preuves démontrables du grand amour de Dieu pour l’humanité.

Related posts