Dans le souci de sécuriser le patrimoine de l’Etat menacé de spoliation par des tiers, Félix Kabange Numbi et Koko Nyangi  visitent quelques immeubles

Quelques immeubles et espaces appartenant à l’Etat congolais sont menacés de spoliation par des privés. Dans le souci de sécuriser ces biens publics, les  ministres des Affaires foncières Félix Kabange Numbi et de l’Urbanisme et Habitat, Koko Nyangi ont visité hier  dans la commune de la Gombe quelques édifices et espaces de l’Etat qui sont en train d’être  spoliés par  des particuliers alors que ces immeubles ne sont pas officiellement désaffectés par l’Etat.

Quelques particuliers détiennent même de faux titres pour protéger ces immeubles et espaces occupés illégalement.

Première étape de la visite du ministre des Affaires foncières et de l’Urbanisme et Habitat c’est l’immeuble appartenant à l’Assistance Technique Française  sur l’avenue  de la Gombe dans la commune portant le même nom. Cet immeuble de l’Etat a été cédé aux Français grâce à un contrat de 25 ans qui est d’ailleurs arrivé à terme depuis bientôt 40 ans.  Cet édifice a subi des morcellements de la part des tiers au moment où il n’a pas été désaffecté officiellement par l’Etat congolais. Il s’agit donc d’un faux morcellement.

Un mur de séparation y a été même construit en signe de morcellement et une partie de cet édifice public est occupé par une société  privée de gardiennage depuis près de cinq ans moyennant un contrat signé par le soi disant propriétaire dudit bâtiment.

Deuxième bâtiment à visiter c’est une concession de l’Etat située sur l’avenue du Haut -commandement toujours dans la commune de la Gombe. Cet espace de l’Etat a été spolié par un privé qui a fait faire de faux documents pour se faire passer comme propriétaire.

Troisième site à visiter, c’est coté du restaurant 156 sur le boulevard du 30 Juin, on y trouve aussi un espace de l’Etat qui est envié par des tiers.

Selon Koko Nyangi, cette visite s’inscrit dans le cadre de la lutte pour la sauvegarde du patrimoine de l’Etat.  A entendre le ministre de l’Urbanisme et habitat,   il y a tentative de spoliation des immeubles  publics et pour mettre un terme à cette situation,  explique t-il, j’ai décidé d’amener le ministre des Affaires  foncières pour qu’il se rende compte des manœuvres dilatoires qui se font pour prendre  les  immeubles appartenant à l’Etat.  » Cette parcelle est en train de perdre sa forme, elle a pris beaucoup de formes pour désaffecter le terrain de l’Etat. Je suis venu avec le ministre des Affaires foncières pour que désormais l’Etat puisse rentrer dans ses droits « ,  indique Koko Nyangi.

Sur place, le ministre des Affaires foncières a pris des mesures pour sécuriser l’immeuble de l’Etat situé sur l’avenue de la Gombe.  Une commission  paritaire Affaires  foncières et Urbanisme  sera mise sur pied pour statuer sur ce cas.   Parce que selon le ministre des Affaires foncières, il y a eu morcellement dans une concession appartenant à l’Etat congolais alors que le ministère de l’Urbanisme n’a pas désaffecté officiellement  cet immeuble.  » C’est une pure spoliation et nous allons identifier le propriétaire et il va devoir nous présenter les titres de propriété en sa possession et nous allons voir comment ces titres ont été délivrés. Si ces titres ont été délivrés sur base de faux documents, nous allons les annuler. En ce moment là, nous allons rétablir l’Etat dans ses droits pour l’affectation que  le gouvernement pourra donner à cet espace à coté de l’immeuble  l’Assistance  Technique  Française « .

Dans leur visite, les deux membres du gouvernement se sont faits accompagnés notamment par le conservateur des titres immobiliers, Gracia Kavumvula et le Chef de division de cadastre, Jonas Kabuya.

Blandine Lusimana Tshivuadi

Related posts