Dans les tout prochains jours : Kananga abritera le forum sur la paix, la réconciliation et le développement

La question sécuritaire sur l’ensemble du territoire national occupe une place de choix dans l’action du gouvernement central. Pour preuve, elle a été au centre du dernier conseil des ministres tenu à la cité de l’Union Africaine, vendredi 14 juillet 2017 sous la présidence du Premier ministre Bruno Tshibala.

C’est ce qui justifie l’organisation dans les tout prochains jours à Kananga d’un forum axé sur la paix, la réconciliation et le développement dans l’espace Kasaien.

Cette annonce a été faite par le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, Ramazany Shadary après avoir fait le point sur l’état du territoire. Il s’est appesanti sur l’état d’esprit général de la population caractérisé en ce moment notamment par la satisfaction suite à la victoire diplomatique du pays, sous le leadership du chef de l’Etat lors du 29èmesommet des chefs d’Etat et des gouvernements de l’Union africaine, tenue dernièrement à Addis-Abeba, le déroulement de opérations d’identification des électeurs par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et certaines tentatives de déstabilisation des institutions autour de cette opération ainsi que les tractations sur la composition du Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre 2016.

Il a aussi évoqué la persistance de la dépréciation de la monnaie nationale, le franc congolais face aux devises étrangères, conduisant à la flambée des prix des produits de première nécessité.

En ce qui concerne le volet sécuritaire, le gouvernement a été informé de la poursuite par les forces de l’ordre et de sécurité, des opérations de ratissage en vue de mettre un terme à l’agitation criminel de quelques groupes terroristes en l’espace kasaïen, de ceux encore actifs dans certaines parties de l’Est de la République ainsi que des évadés de certains lieux carcéraux.

Il a signalé la condamnation à des lourdes peines le 06 juillet 2017 par la Cour supérieure militaire de Mbuji-Mayi de six militaires poursuivis pour assassinat des civils à Mwanza-Lomba, territoire de Miabi, dans la province du Kasaï-Oriental.

 

C.K

Related posts