Désignation d’Olenghankoy : La crise politique s’amplifie

Des contestations fusent de toutes parts après la désignation  » par consensus  » de Joseph Olenghankoy en qualité de président du Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral. Si Vital Kamerhe ne conteste pas en soi le choix porté sur le leader des Fonus, il a cependant rejeté l’offre lui faite d’occuper un des postes de vice-président. Depuis la première réunion présidée par Aubin Minaku, en l’absence de Léon Kengo, le président national de l’Union pour la nation congolaise (UNC) avait déclaré que les présidents des deux chambres n’avaient pas les prérogatives de convoquer les délégués des parties prenantes pour la désignation du président du CNSA. Il avait brillé par son absence ce jour-là. De même le samedi 22 juillet courant, l’ancien speaker de l’Assemblée nationale n’a pas été présent à la réunion qui a abouti au choix d’Olenghankoy.

 

Dans un communiqué rendu public le même samedi à Walungu (Sud-Kivu) où il se trouve en mission de sensibilisation, il déclare que son parti ne se sent pas concerné par cette décision de mise en place du Bureau du CNSA intervenue sous la co-présidence des deux présidents des deux chambres législatives. L’UNC et ses membres, conclut-il, restent mobilisés afin de faire respecter l’Accord de la CENCO, particulièrement la tenue des élections présidentielle, législatives et provinciales avant le 31 décembre 2017.

Outre Vital Kamerhe, c’est le Front pour le respect de la constitution (FRC) qui ne reconnaît pas la composition actuelle du CNSA.Depuis les concertations du centre interdiocésain,  cette plate-forme pilotée par le MLC a affiché clairement sa position de soutenir la candidature d’Eve Bazaïba au poste de président de cette institution chargée du suivi de l’accord et du processus électoral. C’est donc sans surprise que le FRC a rejeté la désignation d’Olenghankoy.

Cependant, dans ce feuilleton du CNSA, la plus grande surprise est venue du groupe de Jean-Pierre Lisanga Bonganga du nom de Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement/Coalition des Alliés d’Etienne Tshisekedi (Rssop/CAT). Alors que Lisanga Bonganga a été désigné ministre d’Etat, ministre des Relations avec le parlement, sur base de la liste présentée par Olenghankoy prétendu président du Conseil des sages du Rassop/Kasa-Vubu, cette fameuse coalition crache aujourd’hui sur le leader des Fonus.

Dans un communiqué, les amis de Lisanga qui s’appellent  » le Rassemblement de l’opposition courant tshisekediste/CAT  » déclarent qu’ils viennent d’apprendre, mort dans l’âme, que M. Joseph Olenghankoy est désigné, contre toute attente, président du CNSA. Le Rassemblement courant tshisekediste avec son autorité morale Jean-Pierre Lisanga Bonganga s’oppose de manière catégorique à cette désignation car, ce Monsieur n’a ni profil ni charisme ni crédibilité et moins encore le poids politique pour prendre la place attribuée par consensus de toute la classe politique au dialogue de la CENCO à l’icône de la démocratie congolaise, nous avons cité le docteur Etienne Tshisekedi, peut-on lire dans un des paragraphes de ladite déclaration.

Cette ébullition dans le camp de l’opposition modérée vient accentuer la crise politique en RDC. Jusque-là, c’est le RASSOP/Limete qui était aux antipodes de la démarche amorcée par la MP et une frange de l’opposition. A présent qu’Olenghankoy qui a donné le quitus à Bruno Tshibala est contesté, nous allons tout droit vers une autre implosion d’une partie de l’opposition après la fronde de Bomanza qui a quitté l’opposition républicaine de Léon Kengo wa Dondo.

Ce spectacle désolant vient une fois de plus confirmer l’image ubuesque qu’offrent les acteurs politiques congolais qui n’ont aucun sens de l’honneur et de la dignité. Seul importe pour eux le pouvoir pour le pouvoir. Une fois leurs appétits gloutons assouvis, ils démontrent leur incompétence notoire parce qu’incapables de concevoir une quelconque solution aux défis auxquels fait face le pays.  Quelle honte pour la nation !

Rombaut Ot

Related posts