Echos du Centre interdiocésain : La date des élections et la libération des prisonniers politiques au cœur des empoignades

Pour Félix Tshisekedi, Olengha Nkoy et Mgr Marcel  Utembi, il y a des avancées significatives et les espoirs sont permis

Les pourparlers entre délégués du Rassemblement et signataires de l’Accord politique se poursuivent au Centre interdiocésain dans la commune de Gombe sous la facilitation des évêques de la Cenco. Les participants étaient depuis mardi 13 décembre, répartis en 3 commissions. Axées respectivement sur la gouvernance et fonctionnement des institutions, décrispation du climat politique et  processus électoral.

Les délégués sont, comme nous l’avons souligné dans nos précédentes éditions, totalement avares de parole. Ils ne veulent rien communiquer aux médias qui ont toutes les peines du monde à trouver quelque chose  » à se mettre sous la dent.  »

Heureusement pour nous, quelques rares acteurs politiques n’hésitent pas à s’ouvrir quand-même aux journalistes pour ne serait-ce que éclairer l’opinion. En effet, selon certaines indiscrétions, les discussions sont fort avancées à la commission  » Processus électoral « .

Les débats, nous apprend-t-on étaient très chauds. Les délégués du Rassemblement tenaient à l’organisation  des élections au plus tard en septembre 2017. Mais après des échanges surchauffés et surtout après avoir reçu de la Ceni, des explications techniques claires, les radicaux du Rassemblement ont fini par mettre de l’eau dans leur vin. Cette plate-forme de l’opposition de Genval a accepté selon ce qui  nous a été rapporté, l’organisation des élections en février 2018. Mais elle exige que la présidentielle soit organisé sans être couplé aux législatives et aux provinciales.

Les délégués du Rassemblement estiment que l’élection du président de la République est le plus grand enjeu. Elle sera suivie des législatives nationales. Tandis que d’autres scrutins pourront suivre même les années à venir. Points de vue que les signataires de l’Accord n’approuvent pas. Le délai des élections présidentielle, législatives et provinciales pour avril 2018 l’était sur base des explications techniques fournies par les experts de la Ceni. C’est une date qui n’a pas été retenue par hasard. Au lieu d’avancer la date de 3 élections en février, autant le faire en avril 2018. Qui sont séparés seulement de deux mois.

C’est cette guerre des dates qui fait blocage, nous semble-t-il, à la commission  » Processus  électoral « . Mais une source proche du bureau de la Cenco a fait croire que l’obstacle sera levé.

 

Libération des prisonniers politiques et d’opinion

La problématique de la libération des prisonniers politiques et d’opinion est sous examen à la commission  » Décrispation du climat politique  » où siègent entre autres les Félix Tshisekedi, Olivier Kamitatu et autres.

Des informations en provenance de cette commission, renseignent que la libération des prisonniers politiques et d’opinion serait au cœur des empoignades. L’opposition non signataire incarnée par le Rassemblement exige qu’une option soit levée pour qu’on libère les prisonniers même ceux se trouvant en exil. Qu’on les autorise à regagner le pays et à jouir de leurs droits civiques. Et les noms de Moïse Katumbi, Mbusa Nyamwisi, Diomi Ndongala sont, semble-t-il, cités.

La majorité présidentielle aurait demandé au Rassemblement d’apporter la liste de ces prisonniers à la table des négociations. Cas qui seront soumis à l’examen des magistrats qui se prononceront au cas par cas. Pour voir si les personnes visées, sont des détenus politiques, ou prisonniers de droit commun. C’est cette condition qui déterminera leur libération. Ce dossier jugé sensible, est encore en discussion. Pour Félix Tshisekedi, il y a des avancées notables. Pour Olivier Kamitatu, c’est ce dossier qui a fait que le G7 se soit abstenu de participer aux assises du dialogue convoqué au Mont Ngaliema. Tout laisse croire qu’il y a de l’espoir. Si au niveau de la commission, les participants ne se mettent pas d’accord, cette question sera soumise à la plénière pour un débat et des échanges beaucoup plus larges.

JPS

Related posts