En dépit de la crise politique, La fête de Noël s’est passée dans le calme

Célébrée le 25 décembre de  chaque année, la fête de Noël pour cette année 2016 appartient désormais au passé. Contrairement à ce que pensait une certaine opinion au regard de la crise politique qui touche présentement la République démocratique du Congo, la fête de Noël s’est passée dans le calme.

Les Congolais en général et les Kinois en particulier ont vaqué librement à leurs occupations oubliant la psychose qui avait élu domicile dans les têtes des gens au lendemain des manifestations du 19 et 20 décembre dernier.

Et pour cause ? Certains centres de négoce ont été pris d’assaut par les hommes, femmes et jeunes pour s’approvisionner en vivres et acheter les habits  et cadeaux à offrir aux enfants et aux amis. Et, ce en dépit de la crise économique qui frappe de plein fouet le pays.

Au marché de la Liberté où nous nous sommes rendus le vendredi 23 décembre, l’engouement était total  au point qu’à l’extérieur comme à l’intérieur du marché,  le passage était devenu quasiment difficile. Les gens se bousculaient pour se frayer le chemin à la recherche de quoi  satisfaire leur famille. L’esplanade de ce marché est envahie aujourd’hui par les marchés pirates où les occupants de certains étalages exposent les jouets pour enfants, les fleurs, les sapins et autres produits qui intéressent les fêtards.

Nombreux sont ces acheteurs et ces vendeurs qui se sont réjouis du climat de paix qui règne actuellement dans la capitale après deux journées folles qu’a connues la ville de Kinshasa.

 »  Nous disons merci aux autorités qui ont permis que le calme et la sérénité soient encore retrouvés. Sans paix, il nous serait impossible de préparer les festivités de Noël et de bonne année malgré les difficultés financières auxquelles nous sommes confrontés », a déclaré une dame âgée d’une trentaine d’années.

 » Si ce désordre allait continuer jusqu’à aujourd’hui, on se demande comment nous allions faire pour répondre aux besoins des enfants pendant cette période des fêtes où tout le monde est obligé de se réjouir », a fait savoir un parent  surpris en train d’acheter les jouets pour ses 3 enfants.

Revenons à la journée du 25 décembre finissant pour dire que l’ambiance était bon enfant malgré la pluie qui s’est abattue toute la matinée. Les foyers, du moins ceux qui avaient la possibilité de se procurer quelque chose n’ont pas raté cette opportunité pour célébrer l’avènement  de l’enfant  Jésus. Dans certains coins des avenues, on a retrouvé des studios photo érigés pour la circonstance pour faire des photos aux enfants sans oublier de petites terrasses prises d’assaut par certaines personnes pour siroter un verre. La musique comme on peut s’en rendre compte, était aussi au rendez-vous dans certaines parcelles comme celles du quartier sans-fil dans la commune de Masina.

Ce climat de paix observé pendant la fête de Noël est le résultat du professionnalisme de la Police nationale congolaise qui a avait été instruite par les autorités compétentes d’assurer la sécurité et la protection des personnes et de leurs biens surtout durant cette période de turbulence politique.

De l’avis des observateurs,  il faut que la même ambiance vécue le jour de la Noël soit maintenue les prochains jusqu’au nouvel an pour que la population termine l’année 2016 en beauté.

Camus Kinkumi K.

Related posts