Eradication de la poliomyélite dans le monde : L’échéance fixée pour  fin 2018

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne lésine pas sur ses moyens pour activer les recherches qui doivent conduire à l’élimination de la poliomyélite, cette maladie qui touche généralement les enfants.

Dans un document publié récemment, cette organisation onusienne sanitaire a annoncé pour fin 2018 l’éradication de la poliomyélite.

La poliomyélite, révèle le même document, n’existe plus dans la région OMS des Amériques, l’Europe, le Pacifique Occidental et l’Asie du Sud-est. Cependant, ajoute notre source, le virus reste confiné dans les deux régions d’Afrique et de Méditerranée Orientale dans seulement trois pays endémiques (Nigéria, Afghanistan et Pakistan) contre 125 pays en 1998.  » Le combat  actuel est de faire en sorte qu’il soit définitivement délogé de ces deux dernières  régions afin que le monde entier puisse proclamer avec un indéniable succès sa disparition totale de la planète », déclare le bureau de l’OMS cité par l’Agence congolaise de presse.

Dans la région africaine, après avoir totalisé plus de deux ans sans poliovirus sauvage, le Nigéria a détecté quatre cas de ce poliovirus au cours de l’année 2016, signale-t-on, bien que des progrès aient accomplis vers la voie de l’éradication de cette maladie handicapante.

Cependant, souligne la source, il convient de rester vigilant et rigoureux afin de s’assurer que dans les mois à venir aucun nouveau cas de poliovirus ne soit notifié au risque de mettre en péril l’échéance de 2018 et cela aura comme conséquence la perte d’immenses investissements financiers déjà consentis et le retour de ce fléau avec plus de virulence.

Le plan stratégique d’éradication de la poliomyélite et la phase finale 2013-2018 mettent l’accent entre autres sur le renforcement du système de vaccination de routine qui enregistre encore des enfants non vaccinés et le confinement du poliovirus dans les laboratoires, rappelle-t-on.

Faisant partie de la région où sévit encore cette maladie, la République démocratique du Congo s’est toujours engagée dans la voie d’éradication du poliovirus. C’est ce qui justifie la multiplication des campagnes de vaccination contre cette maladie. Pour preuve, il a été organisé dernièrement à travers toute l’étendue du territoire national des journées nationales de vaccination au cours desquelles plus de 19 millions d’enfants congolais âgés de 0 à 5 ans ont été attendus.

 

Camus Kinkumi K.

Related posts