L’option  » Education financière  » désormais disponible pour le service 155 de Vodacom Congo

Après  le lancement du service 155 au mois de mars de l’année en cours,  Vodacom Congo et ses partenaires, Human Network Internationa (HNI), initiateur du projet, et  Elan RDC en collaboration avec Advans Bank, la Banque commerciale du Congo (BCDC), Rawbank, GIZ et le Programme National pour l’Education Financière (PNEF)  viennent de rajouter une nouvelle option à cette plateforme  axée sur l’éducation financière. C’est au cours d’une conférence de presse  tenue, le jeudi 20 avril dernier, au Sultani Hotel, que le lancement  de ce nouveau thème a été annoncé officiellement.

Ce service fut initialement lancé avec  l’option sur la santé de la femme s’élargit afin de mieux répondre aux besoins des congolais. Les initiateurs de ce programme ont indiqué que l’option « Education Financière » permettra d’améliorer la connaissance de  la population congolaise sur certains thèmes financiers.  Un service gratuit auquel  les abonnés Vodacom en particulier peuvent accéder en composant le 155 sur leur téléphone. Des sous thèmes tels que la « Gestion de votre argent, l’Epargne, le Crédit et la Création d’entreprise » sont ainsi mis à leur disposition.  Depuis que le service a commencé il y a six semaines en RDC, plus de 240.000 appels venant d’à peu près  100.000 personnes ont déjà été enregistrés.

Au court de ce point de presse, Mme Anaiah Bewa de Vodacom Congo,  a réitéré la volonté de son entreprise à soutenir ce projet.  » L’éducation financière d’une population est  un atout essentiel pour le développement  d’une nation. Avec la mise en place du service M-PESA, Vodacom  avait débuté  le processus d’inclusion financière des Congolais et le service 155 vient renforcer cet objectif » a-t-elle soulignée.

 

Accéder aux informations avec n’importe quel téléphone

D’après le responsable pays du HNI, Withney Wilding, les abonnés ont droit à 10 appels gratuits par mois vers le 155. A partir du 11ème, Vodacom facturera un coût symbolique de 0,04 unité. Ce coût social est préconisé par HNI afin d’éviter la saturation de cette plateforme par des appels. Chacun des messages audio dure entre 30 et 45 secondes, sont faciles à comprendre et conseillent sur une action pratique à effectuer. Pour le moment, les informations  sont disponibles en français,  lingala et swahili et cela même avec des téléphones basiques qui n’ont pas d’accès à internet.  Dans les prochains jours, les informations en Tshiluba et Kikongo seront aussi disponibles sur la plateforme.

 » Nous nous attendons encore à plus de réussite grâce à notre partenariat avec Vodacom  et ses 10 millions d’abonnés car avec ce même service lancé à Madagascar en 2010, nous avons reçu plus de 60 millions d’appels faits par plus de 6 million d’utilisateurs. Notre souhait est d’atteindre des millions de congolaises et congolais avec cette ressource d’informations importante que nous mettons à leur disposition  » a-t-elle conclu.

Related posts