Publication des résultats de l’ExEtat 2017 : L’inspecteur général sur du charbon ardent

Comme on le sait, pour la ville-province de Kinshasa, les résultats de l’Examen d’Etat 2017, toutes options confondues, ont été publiées par les entreprises de téléphonie cellulaire ayant signé un contrat de partenariat avec l’EPSP vendredi 7 juillet, résultats dont on a trouvé quelque chose à redire.

En effet, d’après le ministre Gaston Musemena, à en croire des sources généralement bien informées, les résultats devaient être lancés samedi 8 juillet à partir de 12 h00. D’où la question : pourquoi Michel Djamba inspecteur général de l’EPSP n’a pas voulu attendre l’aval du n°1 pour lancer les résultats ? C’est la première chose.

La deuxième question est celle-ci : qu’est-ce qui a fait que les résultats soient publiés trois semaines après la session, alors que sous Maker Mwangu, la publication intervenait après deux semaines ?

Toujours selon les mêmes sources, le préposé au fichier central, le président du centre de correction et l’inspecteur général adjoint chargé de l’Examen d’Etat ont été entendus sur P.V quant aux irrégularités dans lesquelles les résultats ont été lancés précipitamment vendredi au lieu de samedi.

L’autre irrégularité, c’est celle que nous avions évoquée dans notre édition parue deux jours avant la publication. Dans cette édition-là,  nous nous sommes posé la question de savoir ce qui adviendrait au cas où un candidat déclaré avoir réussi par la première entreprise arriverait à être déclaré n’avoir pas réussi par deuxième. Des cas comme ça sont légion et ont été inventoriés à partir du deuxième jour après le début de la publication. Que va-t-on répondre à ces candidats et à leurs parents, eux qui ont dans leur téléphone le résultat tel qu’il était envoyé par l’entreprise de téléphonie cellulaire ?

 

Innovation

Depuis le début du système d’Examen d’Etat, les diplômes étaient remplis à l’aide du stylo marqueur. Ce qui ne sera plus le cas pour les diplômes à partir de la session 2012. A en croire nos sources, ces diplômes seront remplis à la machine. Il est également fait état du déploiement des inspecteurs dans toutes les écoles organisant la classe de 6ème secondaire. Avec pour mission de récolter les diplômes d’Etat  et de les acheminer à l’Inspection qui, seule, est habilitée à les garder et à les distribuer aux propriétaires ou à leurs parents moyennant un montant X en dollars.

Pour ce qui et du payement quant à ce, il sera opéré à la DGRAD moyennant un récépissé.

Magister Baseke

Related posts