Route By Pass : Les travaux avancent à pas de tortue

Combien de temps va durer l’aménagement de la route By Pass ? C’est la grande question que les usagers et surtout les habitants de cette partie de la capitale se pose. Commencés au niveau de l’Echangeur de Limete, les travaux d’aménagement de la route By Pass s’étaient arrêtés au niveau de la station d’essence Salongo. Et pour cause ?  L’obtention de l’autorisation de démolition des parcelles qui empiétaient sur l’emprise de la route. Pour résoudre cette question, il a fallu attendre des mois voire des années.

Profitant de la présente saison sèche, l’ACGT qui supervise ces travaux exécutés par l’entreprise chinoise CREC 8, est passée à la vitesse supérieure. Elle vient de démolir certaines parcelles entre la station d’essence Salongo et le Rond Point Ngaba. Ce qui a permis l’aménagement des caniveaux devant servir à l’écoulement des eaux pluviales et à l’agrandissement de la route.

Cette même démolition vient aussi de frapper les propriétaires des parcelles situées entre le Rond Point Ngaba et la Place Triangle, route menant vers l’Université de Kinshasa et Kimwenza. Pour parvenir à ce résultat que beaucoup de personnes saluent, que d’atermoiements, que du temps perdu. D’où la question de savoir s’il fallait vraiment perdre autant de temps pour des personnes qui en leur for intérieur étaient conscientes d’avoir enfreint les règles en agrandissant leurs parcelles au-delà des limites reconnues par les services du cadastre. Ce qui retarde l’évolution du chantier et son coût final.

En attendant la pose de la couche de bitume, les usagers de la route By Pass ont fort à faire avec la poussière, malgré les arrosages continuels des camions de l’entreprise CREC 8. Le grand problème qui se pose présentement est celui de l’aménagement des trottoirs pour piétons. Puisque le tracé de la route passe parfois devant des devantures de certaines boutiques. Devant dette situation,  il apparait  clairement que les piétons devront se résoudre à occuper la chaussée. Ce qui est tout simplement inacceptable. Selon les normes reconnues, il est toujours prévu une certaine distance entre la route et les premières maisons. Pourquoi la route By Pass ne répondrait pas à cette exigence ?

Au-delà, du volet trottoir, l’entreprise chinoise et l’ACGT devront rapidement résoudre, en collaboration avec la Regideso et même la Snel l’épineuse question des tuyaux de la Regideso et des câbles de la Snel qui trainent encore au niveau de Masanga Mbila et qui retardent l’avancement des travaux.

 

La nécessaire réhabilitation de l’avenue de l’Université

Avec l’aménagement de la route By Pass qui se poursuit, certains analystes pensent qu’il serait nécessaire qu’on pense aussi à réhabilité l’avenue de l’Université qui se trouve dans un état préoccupant. By Pass devant se transformer en une route à 4 voies, l’avenue de l’Université gagnerait en devenant, elle aussi, une chaussée à 4 voies. Mis à part le financement des travaux, sa réhabilitation n’exigerait pas autant de gymnastiques que By Pass. Parce que entre l’avenue Sendwe et le Rond Point Ngaba, l’espace existe. Il suffira seulement de régler  le problème de dédommagement au niveau de l’Ecole Saint Raphaël, Rond Point Ezo et le Petit pont et enfin vers le Rond Point Ngaba. A ce dernier endroit entre l’Eglise scientiste et le Rond Point, la route s’est rétrécie. Si cela n’est pas corrigé, ce goulot d’étranglement provoquerait à coup sûr des embouteillages monstres. Ce qui réduirait grandement le flux des véhicules venant du côté de Yolo pour le Rond Point.

La balle est donc dans le camp de l’ACGT et du gouvernement pour qu’une solution satisfaisante soit trouvée pour désengorger cette partie de la capitale.

PMW

Related posts