Science Chrétienne/ Le Cours primaire : une porte ouverte à la pratique publique – 3ème partie.

Contrairement à ce que le public pense, ce cours n’est pas mystique; il comprend des explications claires de la Bible au sujet de Dieu et de sa Création – l’univers y compris l’homme. Aussi, les participants à ce cours apprennent comment utiliser les lois de Dieu que Mary Baker Eddy a découvertes dans la Bible pour guérir  les malades et trouver des solutions aux problèmes complexes de l’existence humaine en suivant les règles qu’elle a établies dans Science et santé avec la Clef des Ecritures. Nous avons aussi dit que les participants à ce cours viennent de partout; il n’est réservé aux membres de l’Eglise du Christ, Scientiste seuls. Que ceux qui viennent d’ailleurs ne sont pas obligés de quitter leurs dénominations avant d’apprendre la Science Chrétienne.

 

Dans cette deuxième partie, nous parlerons des préparatifs avant et du développement de la pratique après le cours.

Que se passe-t-il avant de suivre le cours primaire ?

Comme dans tous les domaines de la recherche scientifique, il y a une préparation à faire avant d’aller suivre son cours primaire d’instruction. Il y a une préparation spirituelle et une préparation financière à la fois. Mais il y a aussi un choix et une sélection à faire.

 

Choix et sélection

C’est l’étudiant qui choisit le professeur, mais c’est le professeur qui sélectionne l’étudiant. Le professeur ne sollicite pas un élève. Le mouvement va toujours de l’élève vers le professeur. Un élève peut prendre un rendez-vous avec plus d’un professeur pour se renseigner au sujet du cours. Mais quand il se décide de faire le premier pas, il écrira à un seul professeur non à plusieurs et attendra la réponse. S’il est sélectionné et accepté à participer à une classe pour suivre le cours, c’est alors que commence un contact qui durera longtemps  avec son professeur. L’étudiant a alors le privilège d’être assisté sous tous les aspects de son étude et sa pratique de la Science Chrétienne.

 

Préparation spirituelle.

Sur le plan spirituel, l’étudiant est sensé être familier aux Saintes Ecritures; autrement dit, il devrait être un bon lecteur de la Bible d’une part. D’autre part, il devrait être familier au livre d’étude de la Science Chrétienne, Science et santé avec la Clef des Ecritures de Mary Baker Eddy. L’Enseignement part de ces deux livres, qui en outre constituent le double Pasteur impersonnel de l’Eglise du Christ, Scientiste. L’une des façons facile de se familiariser avec ces deux livres est d’étudier régulièrement la leçon biblique hebdomadaire contenue dans le Livret Trimestriel de la Science Chrétienne. L’étudiant aurait aussi intérêt à se faire une idée des autres œuvres de Mary Baker Eddy, Comme Rétrospection et Introspection où elle relate ses expériences médicales qui l’ont finalement amenée à la découverte de la Christian Science (Science Chrétienne).  Une autre source d’où l’on puise des idées spirituelles en se préparant, c’est la lecture des périodiques de la Science Chrétienne : The Christian Science Journal, Le Héraut de la Science Chrétienne; et The Christian Science Sentinel. Tous ces documents ne sont pas secrets; ils sont ouverts au public.  En plus, le professeur orientera la lecture sur des points spécifiques qui attirent l’attention de l’élève. Et, bien sûr, la prière accompagne tout ce travail.

 

Préparation financière.

Pourquoi doit-on se préparer financièrement? C’est parce qu’il y a des dépenses à faire liées à cette activité. Un étudiant qui voyage très loin pour rencontrer le professeur de son choix a un nombre des dépenses à faire. Il y a des dépenses liées au voyage, à l’alimentation, au logement, aux frais du cours etc.…

L’étudiant doit être prêt financièrement, à faire face à toutes ces dépenses. Aussi après avoir suivi son cours, l’étudiant devait faire face aux dépenses liées à sa participation à la réunion annuelle des élèves de son professeur. Il est nécessaire de se préparer avant de faire ce pas si important de sa vie  au lieu de prendre cela avec légèreté ou de s’y engager sans préparation.

Certains étudiants qui sont membres de l’Eglise du Christ, Scientiste pensent que  l’Eglise leur paie tous les frais. Cela n’est pas vrai. De tels étudiants devraient bien se renseigner avant de s’engager. Même s’ils s’attendent à une aide accordée par l’Eglise, ils doivent savoir quelle est la proportion de leur participation aux dépenses afin de se préparer. Je connais une fillette âgée de 20 ans, un enfant de l’école de Dimanche qui épargnait un dollar par jour pendant deux ans avant de prendre son cours primaire et elle a réussi à le faire. Elle continue à le faire jusqu’à présent pour préparer sa participation aux réunions annuelles de son association. Es-ce impossible aux adultes de faire  cela? Un bon nombre d’étudiants qui ont prié pour se préparer spirituellement et financièrement pour aller suivre leur cours primaire d’instruction et pour contribuer et participer à la réunion annuelle de leurs associations scientistes chrétiennes, se sont retrouvés guéris des limitations et ils vivent présentement dans une abondance de ressources financières.

Le mal réside dans une position statique qui ne veut pas épargner ou ne veut  pas commencer à faire quoi que ce soit pour progresser. Un homme qui ne progresse pas n’est pas un véritable homme obéissant. Le cours lui-même montre à l’étudiant comment prier pour vaincre toutes sortes de limitations y compris les limitations des ressources financières.

 

Que se passe-t-il après le cours?

Après être formé, l’étudiant rentre chez lui pour développer sa pratique curative.  Il a eu le privilège d’avoir été formé mais il a à présent la responsabilité de vivre l’esprit du cours — revoir les enseignements reçus en classe afin d’en avoir une connaissance exacte dans l’application. Il doit pratiquer ce qu’il sait être vrai face aux situations qui se présentent. En fait, après le cours, il a des opportunités illimitées de démontrer ce qu’il comprend. Ces démonstrations le rendent ferme dans ses convictions.

 

Cultiver la disponibilité à la pratique publique 

Il n’y a pas de praticien sans pratique. L’étudiant  doit  prendre le temps de pratiquer. C’est en mettant en pratique  les connaissances acquises et en obtenant des résultats concrets qu’il est praticien de la Science Chrétienne. L’étudiant commence par prier pour soi-même afin de se maintenir en bonne santé car il est le premier patient. Il se donne une discipline de prier régulièrement.  En plus de ses études et recherches personnelles, il met de coté assez de temps pour   traiter des cas spécifiques; c’est de cette façon qu’il peut cultiver la disponibilité à la pratique publique. Faire une carrière professionnelle dans la pratique publique ne vient pas automatiquement. C’est une activité  qui se cultive, un travail qui se développe du jour au jour. Et, cela demande de l’ordre, de la discipline, de la consécration à l’étude, à la prière et à prendre le temps de s’exercer à donner spirituellement des traitements spécifiques.

Celui qui le fait verra des cas semblables venir à lui pour être guéri et ils seront guéris! Négliger de faire ce travail si important, c’est accumuler des problèmes irrésolus et cela amène aux difficultés;  c’est de là qu’on parle mal du cours suivi.  La Science Chrétienne ne se prêche pas; elle se comprend et se démontre.

Bref, après  avoir suivi son cours primaire d’instruction et en rentrant chez lui, l’étudiant continue l’étude de ce qu’il a appris et la prière sur une base régulière. Puis, il prend du temps pour développer sa pratique en priant pour guérir des cas spécifiques de tous ceux qui  viennent à lui pour obtenir de l’aide spirituelle. Partant de lui-même en tant que premier patient, il guérit avec succès les gens autour de lui : les membres de  sa famille et les amis. Il élargira son cercle jusqu’à atteindre les gens qui sont loin de lui pour les aider spirituellemt en guérissant leurs maladies et en les aidant, par la prière, à trouver des solutions aux  différents problèmes qui se posent dans leur vie.

Makengo ma Pululu, Comité de Publication de la Science Chrétienne pour la RDC

Related posts