Sur les auteurs des attaques terroristes à Kinshasa, entre mai et juillet 2017,  La PNC est formelle : des  » Kamuina Nsapu « , dont des  » Wewa  »  et des combattants UDPS…

Ce vendredi 28 juillet 2017, le suspense a été levé au commissariat général de la police nationale congolaise (PNC), sur les attaques terroristes de plusieurs sites stratégiques et symboles de l’Etat à Kinshasa,, entre les mois de mai et de juillet 2017. Chose difficile à digérer, d’aucuns parlant de montage, d’autres de mystère ; les uns et les autres se demandant qui pouvaient être ces agresseurs pour s’attaquer 1°) le 9 mai 2017, au  » Point chaud  » du Groupe mobile d’intervention Est de la PNC en face du siège de l’UDPS, 11ème rue Limete ; 2°) le 17 mai 2017, à la prison centrale de Makala ; 3°) le 10 juin 2017, au commissariat urbain de la PNC/Mont-Amba et  parquet de grande instance à Matete ; 4°) le 29 juin 2017, au commissariat urbain de la PNC/Funa et la maison communale de Kalamu ; et 5°) le 14 juillet 2017, au marché central de Kinshasa.  On y apprendra que les agresseurs avaient aussi visé le même 17 mai 2017, concomitamment à la prison centrale de Makala, le siège de la RTNC et l’agence nationale de renseignements. ,  et qu’en date du 24 juin 2017, ils s’étaient pointés aux abords de la prison militaire de Ndolo pour l’attaquer, avant de s’en dissuader.

Toutes ces précisions ont été apportées par la PNC, à travers son porte-parole, le colonel Mwana Mputu, s’adressant à quelques membres du gouvernement et aux responsables du système sécuritaire national, à la faveur de la présentation d’un échantillon de 15 terroristes ayant agi sous le label du mouvement insurrectionnel  » KAMUINA NSAPU « .

… Des terroristes aux arrêts, dont 15 présentés le 28 juillet 2017

Pour rappel, au cours de la cérémonie évoquée ci-haut, 15 terroristes avérés ont été présentés  tant aux autorités nationales et provinciales invitées qu’à la presse.

Il s’agit de Tshimanga Tshimanga Ben, Mazanga Mazanga François alias Mazarin, Mukadi Mutombo Christian, Kabangu Kazadi Shambuyi Pascal, Kupa Kwa Nzambi Lukanyi Dieudonné alias Dieudo, Ngandu Panukupa Tshimanga Gustave alias Papa Zambo, Bakenga Tujibikile Mutangilayi Ferdinand, Mukenge Mukenge Paul alias Kabuya Toto ou Coordo Paul, Biaya Mukanza Ntita Ntala Augustin alias Katala, Kabupwe Kamwanga Isaac, Lumenga Lugeni Riguen, Ntumba Mbuyi Romains alias Baba Mona Kebe, madame Kapinga Mbuanya Fatuma Christine Louise alias Fatu, Ntumba Ntumba Papy et Ntumba wa Ntumba Clément Aaron.

Tous, parmi d’autres en cavale, y compris ceux des leurs décédés, sont tenus pour responsables des  pertes en vies humaines, des blessés et des dégâts matériels importants enregistrés à l’occasion de toutes ces attaques ; en ce des facilités accordées à tel ou terroriste, par l’hébergement

… Des  » KAMUINA NSAPU  » venus de Kananga pour terroriser Kinshasa

Le terrorisme ayant affecté la ville de Kinshasa doit partiellement  sa conception et son opérationnalité à des  » KAMUINA NSAPU « , en l’occurrence Mputu Nkongolo Alphonse alias Ally, Bakenga Tujibikile Mutangilayi Ferdinand, Roger Bondo, et autres Jean-Jacques.

Les enquêtes ont déterminé que ce noyau avait fait le déplacement de Kinshasa pour y recruter des terroristes en vue de l’implantation d’un réseau dudit mouvement insurrectionnel, dont le but ultime était de renverser les institutions de la République, après qu’il serait parvenu à semer l’insécurité à Kinshasa, à y entretenir une psychose de panique et de terreur et à affaiblir les relations de confiance entre le peuple et lesdites institutions.

Ce n’est donc pas fortuit que dans tous les sites attaqués, les agresseurs se sont particulièrement singularisés par la libération des prisonniers ou des détenus.

 

… Des recrutements parmi les  » Wewa  » ou motocyclistes

Des données recueillies desdites enquêtes montrent clairement la prédilection du mouvement insurrectionnel  » KAMUINA NSAPU  » à recruter des éléments de son réseau terroriste au sein des  » Wewa  » et des combattants de l’UDPS.

Tenez ! Pour l’ensemble des cinq attaques terroristes perpétrées à Kinshasa,  une liste indication des  » Wewa  » gagnés au terrorisme est sans équivoque. Pour les  » Wewa  » opérant au Rond-Point Ngaba : Sango Bokele, Kibambi Babidu, Kazadi Placide, Kalonji alias Carlos, Yves, Fancky, Barnabas et Ruffin. Pour ceux de l’axe Ront-Point Ngaba – Mont-Ngafula : Kalambay Emile, et de l’axe Rond-Point Ngaba-Victoire : Sonny. Pour ceux du quartier De-Bonhomme : Felly Tshipadi et Trésor. Pour ceux de l’axe De-Bonhomme – Pétro-Congo : Ntumba Ntumba Papy, Ntanda Champion et Tshisabi Patrick, ce dernier ayant été tué lors de l’attaque du Commissariat de la PNC/Funa, le 29 juin 2017. Pour ceux de l’axe Pétro-Congo – Boulevard Lumumba : notamment Jeancy, avec une moto à trois roues ; et ceux du Rond-Point Victoire : le cas de Derby.

… D’autres recrutements dans le parti politique UDPS

Ces recrutements visent tout autant des combattants de l’UDPS suivants : 1) Tshimanga Tshimanga Ben, étudiant de 2ème graduat en techniques de laboratoires à l’Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM/Kinshasa), agent de protocole au secrétariat général de l’UDPS, et secrétaire général adjoint d’une des associations militants de ce parti, l’Union des Jeunes Etudiants pour l’Avenir du Congo-Kinshasa (UJAC/K) ; 2) Roxy Tshimanga, étudiant de 1er graduat en relations internationales à la faculté des sciences sociales de l’Université Pédagogique Nationale (UPN) et président des  » Forces défensives  » de l’UDPS. La liste étant complétée par Mukadi Mutombo Christian, Lumenga Lugeni Riguen, Pierre Asimbo, Trésor, Arnold, Kalonji alias Carlos, Dominique, Barnabas, ainsi que madame Kapinga Mbuanya Fatuma Christine Louise alias Fatu.

Il en a été de même pour les cadres de l’UDPS ci-après : 1) Mazanga Mazanga François alias Mazarin, secrétaire national adjoint de l’UDPS, chargé de la Justice et des Droits humains ; 2) Kabangu Kazadi Shambuyi Pascal, membre de l’UDPS/Section Lingwala, qui abrite dans sa résidence, sise Avenue Kikwit n° 206, Commune de Lingwala, les réunions hebdomadaires de ce parti, résidence où se sont réunis le 16 mai 2017 – liste manuscrite de participation individuelle faisant foi – plus de 57assaillants de la prison centrale de Makala ; 3) Mukenge Mukenge Paul alias Kabuya Toto ou Coordo Paul, Coordonnateur chargé de la sécurité au siège de l’UDPS, impliqué dans l’attaque, le 9 mai 2017, du  » Point chaud  » de la police implanté en face du siège dudit parti, 11ème rue Limete.

Par ailleurs, c’est dans le siège même de l’UDPS, que l’assaillant Prince Kalebe, assisté de l’assaillant Enock Mbuyi, a recruté le 14 mai 2017 dans ce réseau terroriste  Tshimanga Tshimanga Ben et Mukadi Mutombo Christian, deux personnages intimement impliqués et mêlés aux attaques de la Prison centrale de Makala, du Commissariat de la PNC/Mont-Amba et du Parquet de grande instance de Matete, du Commissariat de la PNC/Funa et de la maison communale de Kalamu, ainsi que du marché central de Kinshasa.

Tshimanga Tshimanga Ben  est celui-là même qui a dirigé l’assaut du Marché central de Kinshasa et poignardé personnellement et mortellement à la machette et au couteau son administratrice, en la personne de madame Chantal Mboyo Mombi. Quant à Mukadi Mutombo Christian, il s’est chargé, sur le même site, d’incendier le Pavillon 2, avec deux bidons d’essence qu’il s’était procurés auparavant.

… Prince Kalebe, Mputu Nkongolo Alphonse alias Ally, Francky, etc. « WANTED »

La population a été exhortée à dénoncer, où que ce soit, tous les terroristes  » KAMUINA NSAPU  » en cavale, en premier lieu Prince Kalebe, non autrement identifié, mis à prix de 10.000,00 dollars américains ; Mputu Nkongolo Alphonse alias Ally, recherché moyennant une mise de 5.000,00 dollars, ces ceux-là évalués come des donneurs d’ordre au niveau opérationnel ; et le nommé Francky, qui, le 14 juillet 2017, à l’aide d’une arme de guerre, avait achevé madame Chantal Mboyo Mombi, ensanglantée et agonisante, sous les coups de machette et de couteau assenés par Tshimanga Tshimanga Ben.

Mavandu

Related posts