Trois ans après sa mort:  Un concert   » Emenaya forever  » ce vendredi au Palm Beach

Le lundi 13 février dernier, il a fait exactement trois ans depuis qu’est mort King Kester Emeneya, leader du groupe Victoria Dream Teame, Dream Band. Pour le troisième anniversaire de sa mort, sa famille, ses anciens collaborateurs se sont souvenus de cette autre icône de la musique congolaise qui a marqué toute une génération.

A 10 h déjà, une forte délégation accompagnée de quelques mélomanes étaient ce lundi 13 février au cimetière Nécropole entre Terre et Ciel où repose pour l’éternité le leader de Victoria Eleison pour déposer une gerbe de fleurs.

L’émotion était totale. Ce petit moment de concentration et de silence a plongé cette forte assistance dans la méditation.

Après le cimetière, l’assistance s’est rendue à l’Eglise Sacré-Cœur dans la commune de la Gombe où a été célébrée une messe en la mémoire de l’illustre disparu.

Il sied de rappeler ici que plusieurs des anciens musiciens du King ont fait le déplacement de Kinshasa pour vivre en live cet grand événement. Il s’agit entre autres de Zoe Bella qui fut l’un de ses fidèles lieutenants ainsi que Mulo Scanto pour ne citer que ceux-là. Un cocktail a été prévu le même lundi au Palm Beach où sa famille, ses amis et connaissances ainsi que des journalistes se sont retrouvés.

La grande information reste celle du méga concert prévu pour ce vendredi 17 février au Palm Beach. Ce concert dénommé  » Emeneya forever  » va rassembler tous les anciens musiciens de Victoria présents à Kinshasa.

A travers ce concert, les musiciens du King, en tout cas, ceux avec qui il a réalisé son tout dernier album  » This is me  » vont présenter leur maxi single intitulé justement  » King Kester Forever  » au public. Ce sera aussi l’occasion pour des anciens comme Antony Sampaïo de faire revivre la belle nostalgie du King Kester à travers des chansons à succès telles que cigarette, Afiniko, Mimo et plusieurs autres tubes qui ont fait de Emeneya Nkua Mambu, l’un des meilleurs  chanteurs de son pays, la République démocratique du Congo.

Mis à part ce volet, le flou persiste encore sur la sortie du fameux album  » This is me « , laquelle sortie a été à la base d’une grande polémique entre la famille du King et ses proches. Depuis, plus personne ne parle de cet album auquel Kester avait consacré sa dernière énergie du fait qu’il a chanté au studio pendant que la maladie le terrassait.

C’est le 13 février 2014, que King Kester a tiré sa révérence en France. Sa dépouille mortelle a été exposée au Palais du peuple où il avait reçu les honneurs dignes d’un grand ambassadeur culturel de ce pays. Des délégations étaient venues de partout pour lui rendre un dernier hommage. Il repose pour l’éternité au cimetière Nécropole entre Terre et Ciel.

Pathou Kinzala Nkuka

Related posts