Violences dans le Grand-Kasaï : Plus de déplacés que les chiffres de Ocha !

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) a indiqué vendredi 21 avril que le nombre des déplacés dans les Kasaï venait de franchir  la barre du million de déplacés liés aux violences dans cette partie de la République démocratique du Congo (RDC).Un prêtre de la région estime que ces chiffres sont sous-estimés, face à la forte affluence de déplacés qui est observée.

Pour ce prêtre de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-Central, les chiffres d’Ocha sont encore peut-être sous-estimés, étant donné que ces déplacés se réfugient parfois dans la brousse.

 » Depuis que les atrocités ont commencé avec les affrontements entre les miliciens qui se réclament du chef coutumier Kamwina Nsapu et les forces de l’ordre, c’est chaque jour que nous enregistrons des déplacés, témoigne ce prêtre, cité par RFI. C’est peut-être plus que les chiffres qu’Ocha a donnés parce qu’il y a eu des affrontements dans beaucoup de territoires. Je peux citer Luebo par exemple, du côté de Tshikapa, dans des différents centres vers la frontière et d’autres villages, la population est partie en brousse. Mais aussi dans des villages voisins du côté de la frontière, un bon nombre a traversé vers l’Angola. Et il y a toujours la présence militaire, la présence de miliciens qui parfois font n’importe quoi. Donc il faut davantage d’efforts pour que la paix revienne.  »

Cinq provinces dudit Grand-Kasaï sont touchées : le Kasaï, le Kasaï-Central, le Kasaï-Oentral, Lomani  et Sankuru. Partout, les populations ont fui les violences qui sévissent depuis septembre 2016. Et ces déplacés vivent dans des conditions très difficiles, un bon nombre d’entre eux étant accueillis par des familles d’accueil. Le prêtre évoque des conditions de vie très précaires que mènent ces déplacés. Une situation, selon lui, qui peut entraîner de nombreuses maladies.

 » Il y a une partie de la population qui s’est retirée dans la brousse. Quelques personnes ont construit des cases. Parfois ils n’ont pas à manger, parfois ils n’ont pas d’eau bonne à boire, rapporte le prêtre. Ceux qui tombent malades meurent, surtout les enfants et les mamans, qui sont sur le point de donner naissance, accouchent sans assistance du personnel médical. Donc la situation pour ces gens-là est vraiment teintée de beaucoup de précarité. Nous devons nous attendre à beaucoup d’épidémies parce que les conditions dans lesquelles ils vivent ne sont pas vraiment admissibles. Ils n’ont pas de moyens, ils n’ont pas la possibilité d’observer les règles d’hygiène compte tenu du milieu où ils vivent. Donc ce sont des conditions difficiles, ce sont des conditions vraiment inhumaines.  »

Le nouveau chef traditionnel nouvellement désigné dimanche 16 avril par la famille régnante, Jacques Kabeya Wa Ntumba Mupale, est finalement arrivé mercredi 19 avril  à Kananga, chef-lieu du Kasai-Central, succédant à feu Jean Pierre Pandi Kamuina Nsapu Prince dont l’assassinat est à la base de violences meurtrières ayant coûté la vie à plusieurs centaines de personnes dans le Kasai-Central.

Après avoir été présenté officiellement aux autorités provinciales, Jacques Kabeya Ntumba a adressé samedi 22 avril un message de paix à la population et a demandé à tous ceux qui profanent le nom de son frère,  feu Kamwina Nsapu, pour commettre les crimes, de cesser immédiatement. Reste que les autorités l’investissent officiellement en qualité de chef coutumier.

Certains analystes estiment que la désignation du nouveau chef de la famille Kamwina Nsapu ainsi que son intronisation font désormais entrevoir la fin des violences dans le Kasaï et un espoir de paix pour les populations déplacées.

A Kinshasa, une fondation a lancé dimanche 23 avril au stade Vélodrome de Kintambo la campagne de collecte de dons en faveur des victimes des violences des Kasaï.

Au cours de cette campagne, rapporte Radio Okapi, des biens en nature et l’argent en espèces sont collectés en vue de leur acheminement aux victimes des provinces des Kasaï.

François Salu

Related posts