Voirie urbaine   : L’avenue de l’Université dans un état de délabrement avancé

L’avenue de l’Université est dans un état de dégradation très avancée depuis plusieurs mois. Le tronçon allant de l’avenue Kapela à l’arrêt Mopulu dans les communes de Ngaba, Limete, Kalamu et Makala est devenue très impraticable pour les automobilistes

L’adage  » Après la pluie, le beau temps  » ne peut être appliqué pour l’avenue de l’Université et les communes de Ngaba et Makala.

Aujourd’hui dans les communes de Ngaba et Makala lorsqu’il pleut, les habitants sont transportés à dos d’homme moyennant 200 FC. Les jeunes de Makala et de Ngaba se font de l’argent en transportant sur le dos femmes, jeunes filles. Une opération dénommée  » Mata Mukongo  » (en lingala  »monter au dos »).

Pour les chauffeurs, circuler entre l’avenue Kapela et l’arrêt, Mopulu est un véritable casse-tête car il y’a plusieurs mares d’eau qui stagnent sur ce tronçon de la route  si bien que les conducteurs font trente minutes ou plus pour parcourir un trajet de 5 minutes. En raison des embouteillages qui sont devenus quasi quotidiens

La dégradation de ce tronçon routier provoque ce qu’on appelle les demi-terrains qui obligent les passagers à débourser le double voire le triple du tarif normal par exemple à cause du fractionnement du trajet communément appelé  » demi terrain « , des  véhicules qui viennent de la place victoire pour le rond-point Ngaba s’arrêtent à l’arrêt Petit pont à Ngaba. Les passagers sont bien obligés de prendre un autre véhicule pour débourser d’autres frais de transport

Dégradée depuis 6 mois l’avenue de l’Université semble abandonnée par les autorités de la ville de Kinshasa, au grand dam de la population qui ne sait plus à quelle autorité se vouer..

 

Gloria Mokwele

Stagiaire/IFASIC

Related posts